Après le succès planétaire de son premier album éponyme il y à trois ans déjà (planétaire puisque son album s’est vendu dans 345 pays!), Yael Naim & son acolyte David Donatien reviennent avec un nouvel opus intitulé She Was a Boy.

Lorsque l’on demande à Yael Naim de décrire ce nouvel album, l’artiste parle de « joyeux bordel intérieur »; et à en croire les ventes (plus de 800 000 exemplaires à ce jours) il semblerait que nous soyons beaucoup à nous retrouver dans l’univers de ces treize nouvelles chansons. La magie reste intacte: tout d’abord parce que la voix reste inchangée, limpide, souple et pure; on apprécie également la richesse et l’élégance des arrangements d’une justesse incroyable.

Pour autant, ce nouvel album marque un changement puisqu’il se veut moins intimiste, on ressent une vraie énergie colorée résultant, selon l’artiste, de toutes les expériences vécues au cours de ces trois dernières années de succès. She Was a Boy nous offre des titres aux sonorités pop folk: au séduisant premier single Go To The River bercé de sonorités cuivrées et soul s’ajoutent de la folk boisée (She Was a Boy), des poussées pop (Come Home) et des moments intimistes d’une rare beauté (Today).

Ce deuxième opus ne dément pas le talent de cette chanteuse israélienne qui nous livre des moments de grâce rares à savourer sans modération.

Image de prévisualisation YouTube