Pour ceux qui ont la rentrée difficile,voici un couché de soleil sur la cote de Santa Monica…

ROGER VOUDOURIS

Album: On The Heels of Love

1981 chez BOARDWALK

Un album parfait. Il n’y a rien a jeter, aucun titre ne sert au remplissage. Et attention les lignes de batterie sont l’œuvre du plus grand artiste de tous les temps, Jeff Porcaro, pour les novices il s’agit du batteur de TOTO.  Un des plus prolifique requin de studio, il a signé des séances pour les plus grands comme Al Jarreau ou encore Michael Jackson, parmi plusieurs centaines d’autres.

Jeff ne marchait pas au cachet mais au talent, au feeling. Il a même joué un titre pour les Charts, le groupe de calogero. Pour la petite histoire, un jour il a accepté une séance pour une jeune artiste encore inconnue et au tarif syndical. Après la première prise c’est dans la boîte mais la chanteuse en herbe lui demande de la rejouer dans une couleur qu’elle jugeait plus dans son univers; Jeff a planté les baguettes dans la peau de la caisse claire. On le prend pour sa patte, son touché toute en finesse, sa fameuse double croche à une main avec la vague, ses ouvertures de charlè….

Tous ça pour attirer l’attention sur When Two Divide, la perle de l’album, sur laquelle on retrouve une ouverture de charlè à la première mesure du refrain, bien qu’une oreille pas exercée ne pourrait le déceler, c’est le secret qui fait groover le morceau. Le grain de voix de Roger est subtil et raffiné. Sa musique devrait être remboursée par la sécu…

On est bien loin de l’appellation « easy listening » qui a vu le jour dans les années 90, pour tenter de rebooster les ventes en essayant de donner un côté branchouille, qui pour ma part a tout juste réussit  donner un côté musique d’ascenseur à ce qui n’est autre que de l’art à l’état pur.