C’est le concert dont tout le monde parle…

Et pour cause, je n’exagère pas si je vous dis que c’était le concert de l’année, voire le concert de la décennie! Après le succès des deux premières dates parisiennes, le bruit s’est vite répandu et les ventes ont explosées. Hier soir nombreux étaient ceux qui cherchaient désespérément des places devant Bercy. Un peu sur-excitée, amoureuse du flow, du groove, de la créativité de ces deux poids lourds du Hip Hop made in US, je ne tenais plus en place. Arrivée à 20H après une queue interminable je prends enfin place à 20H45 dans une salle pleine à craquer! Premier constat: pas de première partie, oui, car les deux rappeurs entrent en scène à 21H pour 3H de show non-stop! Fait rare qui mérite donc d’être souligné: Jay Z et Kany West entrent en scène à 21H pétentes, pas d’attente insupportable, 21H les lumières s’éteignent et les deux rappeurs débarquent sur scène. Une manière de planter le décors: les kings du Hip Hop sont là, en forme, prêts à aller chercher le public, ils montent dans l’arène et c’est parti pour 3H intensives de musique et de chaleur.

Au cours de ce show, on découvre avec délectation les titres du fameux album « Watch the Throne » mis en scène dans un décors et des animations sublimes et impressionnantes. Les deux rappeurs se font face sur des kubes animés qui s’élèvent au milieu de la foule. Très vite on remarque deux styles: Jay Z, le patron du rap US, calme, concentré, efficace envoie son flow avec précision et élégance. Perché sur son kube, dans l’ombre on aperçoit uniquement sa silhouette et son reflet projeté par des lasers verts. En face de lui, du grand Kanye West: show-off et pourtant profond, le flow est surexcité et nous embarque.

On découvre deux amis, deux artistes qui (pour ceux qui ne le sauraient pas) collaborent depuis plus d’une dizaine d’années ensemble (Kanye West a produit le fameux succès ‘IZZO (H.O.V.A)’ en 1998!) Finalement deux styles complémentaires qui trouvent sur scène l’alchimie parfaite. L’ambiance est au rendez-vous, pendant 3H la salle est en délire, on vit une sorte de communion rare. 17 000 personnes qui, au cours de ces quelques heures, ont vu le temps se suspendre pour vivre un moment de partage unique. Les deux rappeurs nous ont offert à tour de rôle et parfois en duo certains des désormais classiques de leurs répertoires (99 Problems, Empire State of Mind, IZZO (H.O.V.A), Jesus Walks, Gold Digger, etc.).

  

Clou du spectacle les rappeurs se payent le luxe de nous faire danser sur ‘Niggas in Paris’ pour un rappel hors du commun: ils reprennent 12 fois le titre, poussant le public dans une hystérie totale!

Difficile de résumer un moment unique comme celui-ci, seuls ceux qui l’ont vécu pourront vraiment ressentir le feeling partagé ce soir là, qui relève un peu de la magie. 3H de spectacle autour d’une mise en scène bluffante, un show carré  à l’américaine dont seuls les grands ont le secret.  Je tire mon chapeau à ces deux génies du Hip Hop qui ont réalisé une performance hors du commun, et nous ont offert, avec élégance, un moment de partage, et d’émotion qui restera à jamais gravé dans nos mémoires et dans l’histoire du rap.