C’est le dandy rockeur et funky qui va faire craquer toutes les filles! Yohann Malory a répondu à nos questions dans un cadre décontracté…Rencontre avec un artiste simple et inspiré!

Premier single ‘Entre toi  & moi’ qui annonce la sortie de ton premier album prévu pour le printemps prochain. J’ai entendu dire que tu as travaillé 4 ans sur cet album, est-ce vrai? Effectivement des tous débuts du travail de composition sur cet album à aujourd’hui, quatre années ont passé. Mais au départ il s’agissait vraiment de petites maquettes, je recherchais le bon son. Je n’avais pas encore trouvé la ligne directrice de l’album, on était vraiment dans une phase de recherche et d’expérimentation.

Quatre ans c’est un vrai accouchement, cet album c’est ton bébé! Justement parle nous en un peu plus, quelle sera la couleur de cet album? Oui effectivement, j’ai tout donné pour ce premier album! (rires) Je dirai que c’est un album de pop française avec une couleur assez rock dans les guitares et assez funky dans les basses. J’ai fais un mélange entre des mélodies pop et une sorte de rock funky.

D’une manière générale, qu’est ce qui t’a donné envie de faire de la musique? Sans hésitation ma famille! Ma mère et mon frère écoutaient énormément de musique, j’ai donc été baigné dedans depuis petit. Les influences sont assez variées, pour ma part quand j’étais plus jeune j’écoutais beaucoup de Hip Hop. mon grand frère écoutait surtout du rock comme Nirvana, Radiohead, Led Zepplin. Ma mère quant à elle écoutait beaucoup de chanson française (Durtonc, Gainsbourg, etc.) Donc j’ai vraiment baigné dans cette culture depuis tout petit et c’est ce qui m’a donné envie de me lancer dans la musique.

Je sais que tu es auteur et compositeur, du coup tu t’es impliqué de A à Z dans la création de cet album. Par ailleurs il y a quand même quelques collaborations notamment avec The Shoes, mais également avec Brigitte Fontaine ou Beigbeder qui t’ont chacun écrit un texte. Comment se sont passées ces collaborations? Peux-tu nous en dire plus? Concernant Brigitte Fontaine, en fait on a le même éditeur auprès de qui j’ai pas mal insisté afin d’avoir un de ses textes car j’aime beaucoup son écriture, son univers un peu trash, toujours poétique, légèrement décalé. Il y a vraiment un fond dans son écriture, un message…Et une forme toujours très poétique je trouve. Je trouvais justement intéressant le fait d’avoir des textes proposés par d’autres pour avoir une couleur nouvelle dans l’écriture et en ce sens Brigitte Fontaine et Frédéric Beigbeder ont apporté un savoir-faire nouveau à l’album, leur propre touche. Chaque collaboration est pour moi le moyen d’apprendre des choses et justement d’en sortir grandi. En ce sens Brigitte Fontaine et Frederic Beigbeder ont apporté de nouveaux horizons à mon albums et c’est pourquoi ça m’a beaucoup plu de travailler avec eux.

Et Frederic Beigbeder c’est son petit côté impertinent qui t’a plu? C’est exactement ça, il m’a écrit le titre ‘Bribe d’arrestation’ qui sera normalement le dernier de l’album, il s’agit d’une chanson qui parle d’un homme qui part en quête de son enfance, qui va se perdre dans le monde de la nuit, dans des histoires d’amour et plein de travers que chacun a, pour retrouver quelque chose qu’il ne retrouvera jamais finalement. C’est très bien écrit et ça résume un peu tout l’album, c’est pour ça que je l’ai mis en dernier. Cet album contient des passages plus joyeux, d’autres plus tristes…C’est un peu une quête. Le deuxième single ‘On ne sera pas’ parle justement de cette génération qui recherche des choses qu’elle ne trouve pas forcément et qui se perd dans plein de travers.

On l’a dit tu écris beaucoup. J’ai cru entendre que tu écris également pour d’autres artistes. Peux-tu nous en dire plus stp? Oui tout à fait. Malheureusement pour ce qui est des artistes « majeurs » je ne peux pas trop en parler pour le moment…Je peux en tout cas te parler d’un artiste que j’aime beaucoup pour qui j’ai écrit et co-réalisé l’album, il s’agit d’un rappeur qui s’appelle Green. L’album va bientôt sortir, c’est une collaboration dont je suis assez fier parce que c’est un peu un Drake mais à la française! C’est assez original, j’aime beaucoup car je trouve qu’il apporte quelque chose de nouveau. J’ai également travaillé sur l’album de Jack and Jenny qui va sortir chez Universal. C’est un groupe de jeunes très pop, j’ai écrit et composé quelques titres dessus. Ça va arriver bientôt avec un premier single qui s’appelle ‘Où tu veux’.

On a vu le teaser du titre ‘Prince de la Nuit’ sur Internet. Tout d’abord bravo il est très réussi! Est-ce que ce morceau est un hommage à toutes tes idoles ou alors s’agit-il d’un titre autobiographique? Un peu des deux: cela reflète un peu mon parcours et en même temps c’est un clin d’oeil à toutes les personnes qui m’ont influencé sur mon parcours. C’est pour ça qu’on peut voir sur le teaser des images de Tupac, Jimmy Hendrix, les Talking Heads… Ça reflète tout ce qui a pu m’inspirer, soit dans l’écriture de mes titres soit dans les compositions. Finalement, c’est un peu un condensé de tout ça.

J’allais justement te demander quels sont les artistes qui t’ont influencé? Enormément d’artistes, que ce soit Tupac, Jim Morrison, Prince, les Talking Heads, les clash…J’en ai vraiment beaucoup. Finalement un beau mélange entre le rock, le hip hop et du funk!

En France aujourd’hui il y a peu d’artistes sur le devant de la scène baignant dans cet univers là et d’autant plus avec un répertoire en français. Comment tu l’expliques? Pourquoi chanter en français et pas en anglais?  Pour ma part je mets un point d’honneur à être authentique, dans ma musique j’essaye avant tout de faire et transmettre ce que j’aime et surtout d’être vrai dans tout ce que je fais! Quand j’étais plus jeune je faisais du hip hop car j’aimais le hip hop, je vivais hip hop. Au fil du temps j’ai grandi, j’ai rencontré de nouvelles personnes, je me suis ouvert à des univers différents. Finalement je ne suis que le  produit de mon environnement, ce qui m’entoure et je le retranscris en chanson. Je  tiens vraiment à chanter en français. Tous les jeunes artistes ont tendance à chanter en anglais et finalement la langue française est « mise de côté ». C’est vrai que musicalement c’est plus dur de la faire sonner  mais pour ma part c’est vraiment important de continuer à faire groover des chansons en français.

C’est ambitieux! Sinon je viens de lire que TF1 va bientôt diffuser un épisode de Section de Recherche intitulé « Entre toi et moi » dont tu vas être le principal protagoniste et l’histoire va un peu s’articuler autour de toi. Comment s’est passée cette aventure?  Oui en effet il s’agit d’une enquête autour d’un meurtre, je suis le personnage principal! On découvrira mon clip et un bout du single au cours de l’épisode. Je ne peux pas dire que cela reflète mon univers parce que ce n’est pas vrai. C’est une version Tf1 de mon univers dirons nous…C’est plutôt mon côté « mignon » qui sera mis en avant…Le côté Kiss Kiss plus que Bang Bang (rires).

Et du coup est-ce une vocation d’acteur qui est née? C’était la première fois? As-tu envie de renouveler l’expérience? C’est vraiment la première fois, je n’y avais même pas pensé! Ils m’ont contacté alors que je n’y pensais vraiment pas du tout. C’était une opportunité de découvrir de nouvelles choses et finalement très enrichissante. Si par la suite de nouvelles opportunités se présentent et si elles me correspondent, pourquoi pas. Mais je ne sauterai pas sur n’importe quoi.

Comme on veut connaître toutes les facettes de ta personnalité, après ta musique et la comédie, parlons de ton look. Tu as vraiment un pur look! Est-ce que tu le soignes? Et penses-tu que ce soit un moyen d’exprimer certains aspects de ta personnalité? Je ne fais pas particulièrement attention à mon look mais j’aime bien quand il y a une forme de cohérence. Pour moi le style c’est le prolongement de la musique, du coup j’aime bien quand l’ensemble forme quelque chose de cohérent. J’aime plein de styles différents mais en ce moment j’aime bien faire le tour de quelques friperies parisiennes. Si le look n’est pas primordial il est vrai que quand je regarde un artiste j’aime bien que l’ensemble me parle. Bien entendu la musique prime avant tout, mais si le look peut être le prolongement de la musique je trouve ça justement intéressant.

Quelle a été ta plus belle rencontre musicale?  Je pense sans hésitation à Olivier Reine avec qui j’ai composé tout l’album. Cette rencontre a vraiment été le déclic de cet album. On s’ai pris la tête sur plein de directions, on a fait pas mal d’essais, on a énormément travaillé pendant deux, trois ans afin de trouver la bonne direction.

Et sinon sous la douche tu chantes quoi? En général je mets Drake à fond!

Si on devait t’envoyer sur la lune et que tu ne pouvais prendre que 3 albums, lesquels choisirais-tu? Ça c’est dur…Je prendrais un album de Gainsbourg, un album de Prince et un album de Tupac, sûrement All Eyes on Me. 

Quel est ton coup de coeur du moment? Foster the People j’aime bien! Sinon Gotye je trouve ça pas mal…

Quel est le concert qui t’a le plus marqué? Au niveau de l’énergie j’ai beaucoup aimé Lil Wayne à L’Elysée Montmartre il y a quelques années. Ce mec c’est un rappeur mais il a vraiment l’énergie d’un rockeur sur scène et ça m’a beaucoup marqué. C’est intense. A l’époque il était seul sur scène avec un dj et pourtant l’énergie était puissante! J’ai beaucoup aimé. Sinon il y en a beaucoup des concerts qui m’ont marqué! J’ai notamment vu Prince jouer dans un petit club parisien c’était fou.

Ton premier album s’intitule Kiss Kiss Bang Bang est-ce une philosophie pour toi?  J’aime beaucoup l’ambivalence entre ces deux mots qui représente bien l’album! Ça balance entre des titres dansant, plus violents, plus durs et des titres plus doux. C’est décompléxé comme titre, ça me va bien et ça colle à ma musique!

Il semblerait que tu sois quelqu’un d’assez ambivalent. Justement j’ai cru lire que Malory en celte ça signifie « prince sage » et « mauvais augure » (rires) donc finalement est-ce que tu serais pas un peu comme Gainsbourg, il y a un Gainsbar qui sommeille en toi? Peut-être pas à ce niveau là mais je pense que chacun d’entre nous a un côté ange/démon donc il y a des moments où je peux être plus impulsif et parfois plus nonchalant. En effet ça fait partie de ma personnalité ce côté ambivalent.

Pour finir j’ai lu qu’une de tes citations préférées est d’Oscar Wilde: « Il y a deux tragédies dans la vie, la première de ne pas satisfaire son envie, l’autre de la satisfaire ». En tout cas je te souhaite de satisfaire toutes tes envies et que ce premier album rencontre le succès qu’il mérite!

Merci @Label Fontana/Universal pour l’interview & Merci @Marie B. Dulce Artwork pour les photos.

Merci à l’hôtel Crayon/groupe Elegancia pour l’accueil: http://www.hotelcrayon.com/