« The Universe is Listening be careful what you say in it » cette phrase extraite du merveilleux « Better Tune in The infinite » (de Jay Electronica) prend dans leurs bouches tout son sens. Lisa Kainde et Naomi forment Ibeyi, un duo à la ville comme à la scène. « Ibeyi » qui signifie jumelle en Yoruba (langue qui trouve ses origines au Nigeria et parlée à Cuba par les descendants d’esclaves africains) est bien plus qu’un « projet » c’est une part de leur identité. C’est précisément cette authenticité qui me touche, et j’ai voulu la partager avec vous…

Ibeyi by Jean Baptiste Mondino(Crédit photo @Ubikwist-Magazine / JB Mondino)

C’est officiel : je peux arrêter le blogging. OUI. Car les jumelles de IBEYI ont répondu à mes questions. Il ne m’en fallait pas plus pour atteindre une joie indescriptible, j’en ai dansé seule dans ma chambre une brosse à la main pendant 3 jours (oui, oui, je vous jure). Pour ceux qui me suivent vous l’aurez déjà bien compris, je les aime d’amour ces deux soeurs.

Avec leur premier album éponyme elles dévoilent un univers singulier entre soul et negro spiritual, une identité musicale, culturelle et visuelle très forte. Lisa Kainde et Naomi sont deux brillantes artistes au parcours qui mettrait des étoiles plein les yeux de nombreux musiciens. Elles sillonnent depuis deux ans le monde avec leur premier album éponyme et leur single « River » désormais incontournable. À deux « seulement » sur scène, elles jouent du piano et des percussions, habillant avec élégance leurs délicates compositions.

 À titre personnel cet album se classe en tête de mon top albums 2015, je l’ai écouté des centaines de fois sans jamais m’en lasser.  Je les ai donc contacté pour leur poser quelques questions, elles ont répondu à l’invitation. Portrait.



ALM : Si vous étiez une date ? 

Ibeyi : 9 août 2006 : Le décès de notre  père Anga Diaz. On avait 11 ans et on ne serait certainement pas sur scène aujourd’hui s’il était encore là.
ALM : Si vous étiez un pays ? 
Ibeyi : Un pays métis.
ALM : Si vous étiez une langue ? 

Ibeyi : Le yoruba, la langue des esclaves du Nigeria et du Bénin déportés à Cuba. En chantant pour les orishas on se sent accompagnées par tous ceux qui ont chanté en yoruba avant nous.

ALM : Si vous étiez une chanson que vous auriez aimé écrire ? 
Lisa Kainde : ‘There’s a limit to your love’ de James Blake

ALM : Si vous étiez une collaboration musicale de rêve ?
Ibeyi : Meshell Ndegoncello !

ALM : Si vous étiez une seule chanson de votre album ?

Naomi : ‘Think of you’

Lisa Kainde : Celle que je n’ai pas encore composée.

ALM : Si vous étiez une chanson que vous avez honte d’écouter en boucle ?

Lisa Kainde :  ‘Pour que tu m’aimes encore’ par Céline Dion

Naomi : Des morceaux de reggeaton cubain pas super élégants et j’assume complètement !
ALM : Si vous étiez une claque musicale du moment ? 

Lisa Kainde : James Blake

Naomi : Kendrick Lamar
ALM : Si vous étiez un pays où vous rêveriez de jouer en live ?

Ibeyi : Le pays des morts… Si on peut revenir après.

ALM : Si vous étiez un réseau social ?

Ibeyi : Celui où les gens ne déverseraient pas leur venin anonymement.

ALM : Si vous étiez un instrument  de musique ?

Lisa Kainde : Le piano parce que c’est l’instrument avec lequel je compose.

Naomi : Le Cajon et les batas parce que le rythme c’est primordial.
ALM : Si vous étiez un dicton ou proverbe ? 

Ibeyi : What goes around comes around…

ALM :  Si vous étiez un fantôme, vous seriez ?

Lisa Kainde : Aphrodite.

Naomi : Mon père. 
ALM : Si vous étiez un homme ?

Lisa Kainde : Oh non !

Naomi : J’aimerais les filles qui tracent avec ou sans mec !

Retrouvez IBEYI sur Facebook. Un conseil : chopez leur album c’est un délice auditif et ça se passe par ici. Elles sont actuellement en tournée en France et dans le monde (ouais c’est classe) donc n’hésitez pas à prendre vos billets ici. Elles feront un prochain stop parisien au Casino de Paris le 23 mai, on y sera forcément.
Tour dates IBEYI
MERCI à Lisa Kainde et Naomi d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Merci pour votre talent, votre poésie et votre fraicheur qui nous font un bien fou ! Et merci à Charlie du label Beggars pour sa réactivité et sa disponibilité ! #ArmonieLOVESU