Ne tournons pas autour du pot : ‘Chemicals’ est l’album de l’automne 2015. On les voit partout nos compères rémois de The Shoes; dans le métro, chez notre kiosquier (expression de 1859, oui oui), sur les internets. Et le pire c’est qu’on en redemande ! J’ai eu la chance de croiser leur route dans le cadre du Clap Ferret Festival en septembre et les mecs sont non seulement brillants mais forts sympathiques (ce qui ne gâche rien). J’ai donc décidé de vous parler de leur album et SURTOUT de tirer le portrait de Guillaume Brière et Benjamin Lebeau. Allez, on dit « CHEESE ». 

The Shoes - Chemicals

« Electro-Pop » étiquette fourre-tout, vue, revue et usée jusqu’à l’os. Ne vous méprenez-pas, The Shoes frappe bien plus fort avec ce deuxième album; sur le déjà classique ‘Chemicals’ le duo propose une recette imparable, pop-pervertie, élégante et crade à la fois. Les sons ont vu le jour dans le laboratoire expérimental de Benjamin et sur le canapé de Guillaume (si on en croit l’interview donnée aux Inrocks). Bref, quelque soit le process créatif le rendu est épatant : élégant, pointu, fin, précis, planant, dansant, touchant (je peux vous en trouver des adjectifs à l’infini). Ces mecs sont forts. Quand on écoute l’album on le sait : ce ne sont pas des imposteurs. On la sent cette culture musicale dense, s’étirant de Jean-Michel Jarre à Led Zeppelin en passant par Bjork ou de la punk.

20 ans de complicité humaine & artistique ça ne peut pas mentir. C’est ça aussi The Shoes, une dimension humaine, un franc-parler en interview et un second degré évident sur leurs plateformes sociales. Bien dans leur temps vous dis-je ! Guillaume en parle mieux que moi d’ailleurs : « Chemicals est un hommage aux Chemicals Brothers et aussi à toute une scène des années 90 qui mélangeait succès commercial et expérimentations, pop et dance ». Pari réussi ! Mes 4 coups de coeur sur l’album : ‘Submarine’, ‘Drifted’ (dont le clip made in GIF est déjà culte), ‘Us & I’ qui en live garantit un gros zbeul et ‘Whistle’ ! 

Bon trève de rigolade, passons aux choses sérieuses. Petit portrait chinois pour essayer de cerner cette paire d’artistes fascinante ;


1- Si tu étais un pays ?
The Shoes : Groland


2- Si tu étais un pouvoir magique ?
The Shoes : Le pouvoir d’avoir tous les pouvoirs


3- Si tu étais un concert mémorable ?

The Shoes : The stranglers, 1978 – Battersea Park




4- Si tu étais une salle de concert ?

The Shoes : L’usine à Reims qui n’existe plus


5- Si tu étais un mode de consommation de musique ?

The Shoes : Le vinyl rayé


6- Si tu étais une claque musicale / artistique ?

The Shoes : Steve Reich,  ‘Music for 18 Musicians’





7- Si tu étais une chanson pour séduire ?

The Shoes : N’importe laquelle de Al Green !


8- Si tu étais une chanson pour déprimer ?

The Shoes : Pas envie de déprimer. 


9- Si tu étais une chanson que tu n’assumes pas d’écouter ?
The Shoes : Veronique Sanson ‘chanson sur ma drôle de vie’ 



10- Si tu étais une découverte musicale du moment ?

The Shoes : Chassol


11- Si tu étais un album de rock ?

The Shoes : ACDC – ‘Let There be Rock’


12- Si tu étais une application mobile ?

The Shoes : Un Tatoo motorola !


13- Si tu étais un réseau social ?

The Shoes : Un bistrot.


14- Si tu étais un média ?

The Shoes : Un mediator


15- Si tu étais une femme ?

The Shoes : Maman

Merci infiniment à Benjamin & Guillaume pour votre disponibilité & votre humour. N’hésitez pas à les suivre sur Facebook. Bien entendu allez choper de ce pas leur album ‘Chemicals’ par ici. Et pour les voir en live ça se passe par là. The Shoes passera par L’Olympia le 18 Novembre et il est bien évident que j’y serai.

#ArmonieLovesTheShoes