Nouveau venu de la scène soul, Michael Kiwanuka est sans conteste l’une des grosses révélations de 2012…

Après un premier EP paru courant 2011, cet artiste tout droit débarqué d’Angleterre fait beaucoup parler de lui aujourd’hui avec un premier album intitulé ‘Home Again’ (Mercury/Universal). Influencé par les grands noms de la soul Michael Kiwanuka explique: « J’ai commencé à aimer chanter en écoutant de la soul, confie-t-il devant nos caméras. J’adore le sentiment qu’on ressent à l’écoute du phrasé et du ton des chanteurs de ce genre. Des gens comme Marvin Gaye, Otis Redding ou Bill Withers interprètent des chansons très positives, et cela m’inspire. »

A l’écoute de ce premier opus on découvre d’ailleurs une emprunte soul très authentique. Si l’artiste a fait ses preuves en assurant les premières parties d’Adèle tout au long de l’année 2011, il revient aujourd’hui serein afin de présenter cet album personnel, bluffant d’émotions, tout en délicatesse! Emportés par les courants d’air nostalgiques qui soufflent en ce moment, ses clips en Super 8 jaunis et sa voix profonde ont su forcer les comparaisons les plus élogieuses. Bill Withers, Otis Redding ou Richie Havens. Et pour cause, avec Home Again’, son premier album, Michael Kiwanuka frappe fort: il a été élu en janvier BBC’s Sound 2012, qui désigne l’artiste émergent le plus talentueux, résultat d’un vote de critiques musicaux et de professionnels de l’industrie du disque. « Cela a permis à ma musique d’avoir une meilleur exposition, d’être écoutée par davantage de personnes », se réjouit-il. Un prix qu’Adele, dont il a assuré les premières parties, avait remporté en 2008, avec la carrière que l’on sait depuis…

Mes coups de coeur: ‘Home Again’ premier single qui illustre bien la magie de cet album. ‘Any Day Will Do Fine’ dont les sonorités rappellent Bill Withers, le ton est juste, les arrangements sont pointus. ‘Bones’ aux rythmes entrainants, vintage, parfaits!