2013 saura-t-elle balayer la pop d’un revers de main et laisser place à la soul ? Tout semble bien parti pour. Ils sont nombreux ces artistes à mettre à l’honneur leurs influences soul, swing et jazzy. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un artiste un brin décalé à la silhouette plus qu’atypique : Har Mar Superstar.

HMS

Il n’a pas le physique de l’emploi mais déborde de talent. Har Mar Superstar, c’est un peu comme ce monsieur dégarni un peu bouboule qui traîne à chaque coin de votre rue mais que personne ne remarque vraiment, vous savez ? Et bien cet Américain-là ne compte pas passer inaperçu bien longtemps. Il faut dire que sa carrière a commencé il y a déjà quinze ans, ponctuée par plusieurs albums pop, voire funk dans un univers assez loufoque. Une folie qui le conduit à collaborer en studio avec Beth Ditto, leader charismatique du groupe Gossip, où même sur scène avec les Strokes, les Red Hot Chili Peppers ou Sia.
Il est de retour cette année afin de présenter son cinquième album « Bye Bye 17″ où il remet au goût du jour une sauce soul sixties assez agréable ! Son premier single « Lady, You Shot Me » a tout d’une réussite. On retrouve un Sean Tillman (de son vrai nom) plus crooner que jamais et un changement de rythmique très efficace dans les différentes mesures du titre. La calvitie précoce et le ventre bedonnant, tous les éléments sont réunis pour prendre cet anti-beau-gosse à la légère, mais la magie opère grâce à des codes soul tels que le micro, la chorégraphie et même sa voix, très vintage.
« Lady, You Shot Me » par Har Mar Superstar :

Même si le clip est très attractif, c’est sur scène que l’artiste prend toute son ampleur.  Dans ses précédents show, il n’a pas hésité une seule seconde avant de se retrouver en slip devant son public afin d’entonner ses morceaux ! Une auto-dérision qui semble toucher particulièrement Julian Casablancas, le leader des Strokes, qui vient de produire son nouvel album sur son label Cult Records.
Laurent Sandrès.