Chaque année les américains nous promettent un show grandiose, une fois encore le pari a été relevé. Retour sur une cérémonie riche en surprises et en émotions…

La reine de la soirée était sans conteste Adèle qui a fait un retour gagnant lors des Grammy Awards

Après une opération éprouvante des cordes vocales, les rumeurs se déchainaient. Adèle a donc décidé de remettre les pendules à l’heure lors de la 54ème cérémonie des Grammy Awards: sa voix est intacte. Pari gagné pour la talentueuse anglaise, qui nous a offert hier une prestation à son image: élégante, efficace et touchante. Et elle n’est pas venue pour rien puisqu’Adèle  nommée six fois,  est repartie avec six trophées : enregistrement de l’année, album (pour «21»), album pop, interprétation pop, meilleure chanson, et vidéo-clip court. Un véritable carton pour la chanteuse britannique, reine des charts qui a écoulé près de 17 millions d’exemplaires de son album « 21″ dans le monde.

La grande Whitney Houston nous a quitté à quelques heures de cette cérémonie, la profession lui a donc rendu hommage d’une manière sobre et émouvante en demandant à la talentueuse Jennifer Hudson de reprendre le désormais culte  I Will Always Love You.

Le légendaire Paul McCartney nous a offert une prestation toute en finesse qui tombe à pic en cette veille de Saint-Valentin. Standing ovation!

On a également découvert un sublime tableau mêlant Rihanna et Coldplay. Rihanna ouvrant le bal sur We found love, Chris Martin la rejoint alors pour un duo acoustique sur Princess of China et finalement Coldplay enflamme la scène au son de Paradise beau moment!

Si cette année encore, des grands noms de la chanson nous ont quitté, il y a une disparition qui s’est fait plus « discrète » et qui laisse pourtant soul music et le jazz orphelins: le 20 Janvier dernier, Etta James s’en est allée.La chanteuse, débarquée à San Fransisco en 1950, avait été rapidement repérée par Johnny Otis Elle est notamment connue pour son tube At Last, écrit par Mack Gordon et Harry Warren en 1941, qui avait d’abord connu le succès grâce à Glenn Miller avant d’être repris par Nat King Cole, puis en 1960 par Etta James elle-même, qui en avait fait sa chanson fétiche. Lors de cette 54ème cérémonie des Grammy Awards un bel hommage a été rendu à cette légende du blues, du jazz & de la soul…

Notre petit chouchou reste sans conteste Bruno Mars: Pétillant, talentueux, un brun rétro… Ce petit génie, auteur, compositeur, interprète a enflammé la scène des Grammy avec son tube Runaway Baby.