On les a vu sur scène il y a des mois de ça au Comedy club, nous avions adoré! Mais la vraie révélation a eu lieu pendant les Victoires de la Musique: une prestation impeccable…Skip the Use apporte un vent de fraicheur à la scène française, c’est donc notre coup de coeur du moment!

Un peu déjanté, très rock’n’roll, voici comment décrire très brièvement ce groupe tout droit débarqué de la planète Mars (ou plus précisément de Lille)! Si pour beaucoup Skip the Use est un peu le nouveau venu de la scène rock française, cela fait déjà 10 ans que ce groupe de cinq artistes tourne à travers la France! Profondément punk dans leur état d’esprit, ces cinq garçons énervés ont mûri cette expérience de la scène et nous proposent aujourd’hui un album, Can Be Late paru chez Polydor/Universal.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’entre les riffs enragés (sur ‘Can Be Late’ ou ‘Darkness Paradise’) et le groove imparable (sur ‘Ghost’ ou ‘Antislavery’) les lillois nous embarquent dans leur univers complètement fou et en même temps assez pointu.

Comme l’explique Mat Bastard (Mathieu, leader du groupe): “On veut que les gens s’amusent et qu’ils se lâchent. Que pendant une heure, une heure et demie, ils puissent être eux-mêmes, être ensemble. C’est pas grand-chose mais pour nous c’est important. On a vraiment envie d’être un groupe populaire, dans le sens premier du terme. C’est de là qu’on tire notre énergie. On est super fiers d’avoir fait ces centaines de concerts sans conditions. Ça nous a forgés. C’est cet état d’esprit-là qu’on veut garder.”

Pari réussi puisqu’avec ce deuxième opus les Skip the Use proposent une musique punk, aux accents funky, une recette fraiche et même juvénile qui donne envie de s’éclater, et par les temps qui courent on en a bien besoin!

Achetez sans plus attendre l’album par ici: http://bit.ly/yTdEbZ et pour suivre leur actu rdv sur leur Page Officielle: http://on.fb.me/I8VCZN