Les Casseurs Flowters ou « le groupe de rap le moins productif » s’est enfin lancé !

gringe-et-orelsan

 

Jamais loin l’un de l’autre, les casseurs flowters on pourrait en parler comme un collectif de talents ? Il aura fallu attendre treize ans pour qu’Orelsan et Gringe se décident à enregistrer un premier album (pour notre plus grand bonheur). À l’image des « Budy Movies » les deux potes voulaient proposer  « 24 heures dans leur vie ». Un patchwork drôle et décalé de leurs aventures. Orelsan parle même de ces albums concept qui ont pu l’inspirer (Outkast par exemple).

Alors ça donne quoi ? Très imagé, ce projet nous embarque dès la première écoute dans les aventures de ces deux potes, comme un bilan sur dix années d’ados qui se clôturent. En écoutant « Deux connards dans un abribus »  ou sur « La nouvelle paire » on  a l’impression de vivre leurs délires comme une balade dans la camionnette des Casseurs Flowters de « Maman j’ai raté l’avion ». Ingénieux et bien ficelé cet album se démarque définitivement de ses comparses qui font le rap français et lui redonne même ses lettres de noblesses.

Les textes sont super-écrits, instrus sur-efficaces, flow impeccable voir agaçant (comme à leur habitude) et bonne humeur au kilo ! Le concept à l’origine de ce projet est intelligent et bien pensé. Bref cet album s’apparente à la bande son de deux gros branleurs plus productifs  qu’ils ne pourraient eux-même le penser; et apporte de la fraîcheur et beaucoup d’humour à la scène rap française qui se prend souvent trop au sérieux.

Album disponible ici. Suivez leurs aventures sur Facebook.

Crédit photo > David Tomaszewski (DR)