C’était sans aucun doute l’événement de la semaine ! Beyoncé de passage à Paris pour deux dates à Bercy afin de présenter son show « The Mrs Carter Show World Tour ».  En fan inconditionnelle, comment aurais-je pu manquer un tel rendez-vous ?

Beyoncé

Mercredi 24 Avril direction Bercy pour assister à la première date parisienne de Beyoncé. Je dois avouer l’avoir déjà vu dans cette même salle il y a cinq ans, mais le plaisir et l’excitation restent intacts. 20H30 les lumières s’éteignent, le show commence. À l’image d’un Jay-Z très ponctuel sur la tournée Watch the Throne, Beyoncé ne fait pas patienter ses fans : un point que j’apprécie tout particulièrement. Ouverture de bal, toute de blanc vêtue sur le fameux ‘Who Run the World ?’.

Au menu : 2H de show à l’américaine, avec chorégraphies endiablées, changement de tenues (presque) entre chaque titre, vidéos à la fois arty, engagées et psyché (ce qui n’est pas sans nous rappeler, une nouvelle fois, Watch the Throne et son rappeur de mari…). Tantôt pin up, tantôt Marie-Antoinette déchue, Beyoncé surprend.  L’ambiance monte d’un cran quand l’artiste s’envole au dessus de la salle pour rejoindre le corner central de la fosse. Dès les premières notes de ‘Crazy in Love’ Bercy s’enflamme ! Idem pour ‘Love on Top’ véritable démonstration vocale dont seule Queen B a le secret. L’artiste s’amuse, fait chanter ses fans, elle leur demande même de poser les téléphones pour savourer un titre dans cette configuration (presque) intimiste.

Beyoncé

Coup de coeur pour la tableau « afro » sur son nouveau titre ‘Grown Woman’. Tenues imprimés boubou cofectionnées par Kenzo, ambiance safari, c’était coloré, souriant, bref ça donnait la pêche ! Et ce titre, annonçé comme le prochain single donnerait un vrai coup de boost à l’été (qu’on attend désespérément !)

Beyoncé

 

Joli moment d’émotion également sur le désormais culte ‘Halo’ qu’elle introduit en reprenant ‘I Will Always Live You’ en hommage à Whitney Houston. Sur sa précédente tournée Be faisait de même pour Michael Jackson, joli clin d’oeil à ses idoles (et je souligne que seule Beyoncé peut se permettre la reprise de ce titre !)

Pour conclure, Beyoncé diffuse des images qui lui sont chères (et que l’on a pu apercevoir notamment dans son récent documentaire). Des images personnelles, qui l’accompagnent lors de ses voyages, ses moments de vie, etc. On y voit tour à tour sa fille Blue Ivy, sa performance lors de l’investiture de Barack Obama, … Tout cela ponctué par le sublime titre ‘I was here’ extrait de son précédent album. Beyoncé conclut en saluant tour à tour, tous les membres de son équipe. On note tout de même le nombre de musiciennes (oui car ses musiciens sont des musiciennes!) présentes sur scène, assez impressionnant !!!

En résumé : 2H d’un show millimétré et impeccable, dont seuls les grands artistes ont le secret. Après, étant une fan de la première heure et surtout blogueuse musique je me dois d’être totalement objective, et en ce sens j’émets quelques critiques. Ce show était annoncé comme le « Mrs Carter World Tour » dont l’objectif premier était de présenter le nouvel album de Beyoncé. Or au final nous n’avons découvert que peu de nouveaux titres au profit d’un répertoire déjà bien connu. Point assez décevant. D’ailleurs je note que la setlist, à quelques variantes près, reste sensiblement similaire à celle de sa précédente tournée. Si on peut noter quelques « légères » réorchestrations, comme indiqué, cela reste léger et donc dommage, j’en venais à connaître toutes les variations de voix de l’artiste ! Finalement, je trouve que l’ambiance a eu du mal à décoller et au vu du nombre de musiciens sur scène, du budget que représente cette tournée et surtout du talent de la principale protagoniste, cela devrait s’enflammer dès l’ouverture du show ! Ma conclusion : Un show à voir mais un peu en-dessous de ce à quoi on nous a habitué !

Beyoncé