Après notre rencontre en 2013, je dois l’avouer, je suis restée marquée par l’artiste. Asaf Avidan bouleverse, transporte, lorsqu’il chante sa voix parle directement à notre âme, une expérience quasi-mystique…

Asaf Avidan - Gold Shadow

Alors quand son nouvel album ‘Gold Shadow’ est sorti, forcément je me suis empressée de l’écouter (oui j’ai pris mon temps pour le chroniquer, je fais ce que je veux non?). Dès la première écoute une chose est sure : le chanteur israélien, n’a rien perdu de sa superbe; bien au contraire, comme un bon vin du Golan, sa voix brûlante a encore gagné en richesse, son univers s’est étoffé, sa plume affûtée.

‘Over my Head’ ouvre le bal et annonce la couleur : cet album est définitivement blues. Comme en perpétuelle introspection, l’artiste expose assez honnêtement ses contradictions, avec lesquelles il semble vouloir apprendre à vivre. Fragilité et force, doutes et certitudes, sombre et pourtant si clair . On en est déjà à ‘My tunnels are long and dark theses days’. un titre splendide, aux arrangements riches, au texte imagé avec une délicatesse folle.  La bande-son défile, Asaf Avidan impressionne toujours autant avec sa voix singulière , androgyne. Mais il semble indéniable que sur ‘Gold Shadow’  cette voix soit totalement au service des textes. Asaf brille ici par la finesse de sa plume.

On en est déjà à la dernière chanson de l’album. Le temps file quand il est si bien conté…

Asaf Avidan réussi le pari fou de ne pas se soucier des modes, des tendances. Fidèle à son identité, à ses influences, il propose un album « plus que jamais introspectif », blues, jazz, merveilleux, fin, sensible bref, intelligent. La recette fonctionne, ‘Gold Shadow’ ne peut laisser personne insensible.

Chapeau l’artiste.

-> Album ‘Gold Shadow’ disponible sur iTunes.